Pour les occidentaux, le voyage au Sri Lanka est la quintessence du voyage.
Cette île au sud-est de l’Inde incarne un ailleurs peuplé d’images exotiques. Les éléphants, la jungle, les femmes en sari, les parfums du thé ou de la cannelle… En vacances au Sri Lanka, vous comprendrez véritablement le sens du mot dépaysement.

A l’ombre d’un temple, assis en tailleur, un bonze médite. Il ne semble pas remarquer le flot des passants et le remue-ménage ambiant. Ses yeux fermés aperçoivent d’autres horizons intérieurs. Autour de lui, les tuk-tuks et les taxis, les hommes d’affaires pressés, les vaches et les éléphants se répandent dans la ville comme une fourmilière qu’on aurait dérangée, capharnaüm de couleurs et d’odeurs.
Ici, c’est un enfant qui joue sous un arbre noueux aux feuilles fluorescentes devant une femme en sari rose.
Là, c’est un policier moustachu qui fait la circulation. Un peu plus loin, un groupe de moines bouddhistes qui discutent en souriant.

Faites comme le bonze… fermez les yeux, vous êtes au Sri Lanka !

Passez de bonnes vacances avec Roots Travel !

Pays d’Asie du Sud, l’île du Sri Lanka est située au sud-est de l’Inde dans l’océan Indien. Elle mesure 65.610km² ce qui équivaut à 1/9 de la France.

Parmi les principales villes du Sri Lanka, vous avez tout d’abord Colombo, capital économique du pays et également ville la plus grande du pays (37,31 km²). Puis la ville sacrée de Kandy et Galle, une vieille ville fortifiée.

Au cours de votre séjour au Sri Lanka, vous constaterez que ce pays est principalement composé de régions forestières et de terres cultivées. Mais, il ne faut pas oublier que vous avez de très belles plages !

Le climat tropical du Sri Lanka est constitué d’une saison humide et d’une saison sèche avec un régime de mousson. Mais les effets ne sévissent jamais sur toute l’île en raison des montagnes centrales qui forment un écran.
Mousson du Nord entre novembre et janvier et mousson du sud-ouest de mai à juillet. Mais il pleut rarement toute une journée !

Depuis le 1er janvier 2012, l’ETA (Electronic Travel Authorization) est obligatoire pour entrer au Sri Lanka.
Il suffit de remplir le formulaire en ligne sur le site officiel de l’ETA : http://www.eta.gov.lk/slvisa/ 
Il est valable 3 mois à compter de sa délivrance.
Nous vous conseillons de vous y prendre à l’avance (au minimum 15 jours avant le départ) car la procédure d’obtention est longue et méticuleuse.

Le paiement de cet ETA se fait aussi en ligne :

Visa touriste : 20 US$ (environ 15 €).Valable 30 jours.

Visas de transit : entrée unique pour une durée de 2 jours : gratuit (mais demande sur le site nécessaire).
Entrée unique pour une durée de 3 à 7 jours : 10 $ (environ 8 €).
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Une fois les formulaires remplis et le paiement effectué, vous recevez un premier e-mail qui confirme que votre demande a bien été enregistrée. Puis, sous 24 à 48h, un second qui vous accorde l’E.T.A. Imprimer les deux, au cas où, et pensez à les emporter lors du séjour.
Pour votre voyage, vous devrez vous présenter avec :

Un passeport valable encore 6 mois après la date d’entrée.

Un billet de retour ou de transit.

Une copie de l’agrément E.T.A. que vous aurez obtenu au préalable.

Pour votre séjour au Sri Lanka, il n’y a pas de vaccination obligatoire si vous venez directement d’Europe. Il est recommandé de suivre un traitement antipaludéen durant le voyage. Le traitement conseillé consiste à prendre quotidiennement un comprimé de Savarine (qui combine Nivaquine et Paludrine).
À commencer la veille du départ et à poursuivre pendant au moins quatre semaines après le retour.

Pour votre voyage au Sri Lanka, il est préférable d’être vacciné contre la typhoïde, la paratyphoïde et le tétanos.
Le D.T.T.A.B. associe les trois ainsi que l’hépatite A, l’hépatite B.

Vol et décalage  horaire

11 heures en vol direct depuis Paris, avec la Sri Lankan Airlines.

+ 4h en été et + 5 h en hiver

Indicatif

France vers Sri Lanka:  code international 00 suivi du 33 (indicatif de la France) et du numéro du correspondant.

Sri Lanka vers France: le 00, puis les 94 suivis du numéro complet de votre correspondant avec l’indicatif de la ville.

Distances entre villes

Colombo / Mount Lavina = 11 Km

Colombo / Negombo = 37 Km

Colombo / Anuradhapura = 205 Km

Colombo / Polonnaruwa = 213 Km

Colombo / Dambulla = 148 Km

Colombo / Kandy = 116 Km

Colombo/ Nuwara Eliya = 180 Km

Colombo / Ratnapura = 101 Km

Colombo / Hambantota = 238 Km

Colombo / Matara = 196 Km

Colombo / Weligama = 140 Km

Colombo/ Hikkaduwa = 99 Km

Colombo / Bentota = 64 Km

Colombo / Trincomalee = 300 Km

Electricité

Prise de 220 V

Astuce: enfoncer un crayon dans la prise terre pour pouvoir entrer les 2 fiches !

A emporter

Pour votre séjour au Sri Lanka, Roots Travel vous conseille d’emporter des vêtements légers et en coton. N’oubliez pas une petite laine, indispensable le soir quand vous irez dans les montagnes du centre de l’île. Un blouson léger imperméable vous protégera des ondées subites. Des lunettes de soleil ainsi qu’une bonne crème protectrice contre le soleil sont indispensables pour ne pas être ennuyé durant votre voyage.

Devise

1 € = 150 Rs environ (2013)

Paiement en carte

Au cours de  votre voyage au Sri Lanka, les principales cartes bancaires internationales seront acceptées (Visa et Mastercard).

Des paysages de rizières, des plantations de thé (Nuwara Eliya), la jungle sont typiques le long des routes.
Le Sri Lanka est une île tropicale luxuriante, un vrai petit paradis pour les amoureux de la nature où espèces végétales et animales cohabitent.

La faune est diversifiée et relativement bien préservée, 242 espèces de papillons, 400 espèces d’oiseaux dont 21 endémiques (réserve de Kumana), 86 mammifères dont le plus grand éléphant d’Asie, symbole du pays (orphelinat de Pinnawela, réserve de Bundala), ou encore le léopard en voie de disparition, 75 reptiles. Concernant la faune marine, on y trouve des baleines, dauphins et 8 espèces de tortues.

Quant à la flore, le pays jouit d’un climat tropical chaud et humide, où arbres, plantes, fleurs s’étendent dans toute l’île, des jardins botaniques et des jardins d’épices ont fleuri, par exemple le jardin botanique de Peradeniya (près de Kandy) vous donnera un aperçu splendide des divers espèces d’orchidées et de variétés de fruits.

Sri Lanka, le pays a adopté ce nom officiellement en 1974 suite à une décision du gouvernement. Sri Lanka est puisé de la langue cinghalaise, cela signifie « île resplendissante » en français. Toutefois, son nom a été changé à maintes reprises. Taprobane était le nom utilisé pour désigner le Sri Lanka dans les textes ou sur une carte entre 284 et 194 avant J.C. Au Moyen Âge, Serendib était le nom donné par les marins arabes. Et Ceilao ou Ceylan, correspond à son ancienne appellation au temps de l’expansion portugaise en 1505. Puis Ceylan traduit Ceylon par les anglais, fût sous l’Empire britannique jusqu’en 1972.

Pour comprendre l’origine de ces changements de nom du Sri Lanka, retraçons l’histoire de l’île en bref depuis l’époque de la Grèce antique.  Les habitants de l’île de Ceylan connurent trois dominations européennes successives: celle des Portugais, celle des Hollandais, puis celle des Britanniques. Autrefois l’île habitée par des tribus australoïdes dont descendent les Veddas, fut colonisée quelque cinq siècles avant notre ère par des Indo-Européens, les ancêtres des Cinghalais d’aujourd’hui. Puis, deux siècles plus tard, les Tamouls du sud de l’Inde tentèrent de conquérir l’île à leur tour. Les deux grands groupes ethniques se constituèrent de petits royaumes et restèrent très liés à leurs origines  sur les plans culturel et religieux respectifs, le bouddhisme pour les cinghalais et l’hindouisme pour les tamouls.

Au cours des siècles avant la période coloniale et l’arrivée des missionnaires chrétiens, il n’y avait généralement pas d’antagonisme entre les différents groupes religieux de l’île, les rois étaient parfois cinghalais parfois tamouls. Par exemple, des rois cinghalais du royaume de Kandy au centre du pays épousèrent des femmes tamoules afin de consolider les liens entre les différentes ethnies, pendant plusieurs siècles, les mariages mixtes furent même fréquents.

Néanmoins, des tensions entre les communautés subsistaient, car certaines organisations bouddhistes développèrent chez les Cinghalais des complexes de supériorité aux dépens des Tamouls. Par ailleurs, le nationalisme cinghalais a poussé au changement de nom de l’île en 1972, pourtant,  le pays était déjà un Etat indépendant depuis 1948 et fait partie du Commonwealth à la suite de son indépendance.

De plus, la population du Sri Lanka actuelle est une mosaïque d’ethnies, on peut citer en plus des cinghalais et des tamouls, les ambalavasi et les mapilla, parlant le malayalam et les télougous, vaddars, waggai, fagir et rajput ayant le télougous en langue commune.

Au grand étonnement des grands analystes économiques, l’ampleur inédite de la catastrophe du Tsunami de 2004 a été moindre que prévu au plan financier. Cependant, les flux touristiques entrants ont été réduits jusqu’en 2009. Le nombre de touristes a commencé à augmenter qu’en 2008 avec une croissance de 8,6 %. Les zones les plus touchées ne pesaient pas lourdes sur la balance commerciale. Par ailleurs, les régions touristiques ont très vite redevenues opérationnelles. Elles se concentrent autour des célèbres plages sur les îles au sud et à l’est du pays. En outre, le tourisme est l’une des principales industries du Sri Lanka. Les attractions touristiques majeures sont les sites historiques de l’intérieur, les stations touristiques situées dans les régions montagneuses du pays, les pierres précieuses telles que les rubis et les saphirs trouvés dans la région de Ratnapura.

L’industrie textile sri-lankaise est aussi essentielle à l’économie du pays. Elle compte environ 900 usines et exporte principalement à destination des États-Unis et de l’Europe. De plus, le Sri Lanka a développé son marché sous-traitant pour les entreprises de grandes marques  qui constitue une source de devises assez importante.

Concernant le secteur agricole, le pays produit principalement du riz, des noix de coco et des céréales pour la consommation intérieure et occasionnellement pour l’export. L’industrie du thé, qui est placée sous le contrôle du ministère de la gestion des biens publics et du développement, n’est pas considérée comme faisant partie du secteur agricole, car elle est principalement destinée à l’exportation. Etant l’une des principales sources de revenus du pays, la culture du thé a été introduite en 1867 par James Taylor, un planteur britannique. Le pays est devenu un des premiers exportateurs avec une part de 23 % du marché mondial, devant le Kenya.

Récemment, le Sri Lanka est devenu l’un des pays à exporter du thé issu du commerce équitable en direction du Royaume-Uni et d’autres pays. Ce nouveau type de commerce a en partie pour but de réduire la pauvreté rurale..

Le Sri Lanka compte 21 470 000 habitants (estimation 2012). La population se compose de Cinghalais, de tamouls (18% de la population active) mais aussi de musulmans, de Veddas et de Burghers (descendants des premiers colons hollandais, portugais et anglais). Les Sri Lankais sont des personnes très tolérantes et elles vous accueilleront toujours à bras ouverts à condition que vous soyez souriants et chaleureux. Comme en Inde, la société sri lankaise est régie par un système de castes. Bien qu’il ne soit plus d’actualité chez les jeunes, ce système perdure. Les divisions se font sur des critères professionnels ; la haute caste regroupant le plus de personnes. Dans la même logique, les mariages sont arrangés : l’époux et l’épouse doivent appartenir à la même classe. Il est également très important que les deux horoscopes soient compatibles.

Le cinghalais est la langue qui domine à 74%, suivit par le tamoul à 18%.

Le Sri Lanka étant une ancienne colonie anglaise, sachez que 10% de la population parle anglais couramment, mais la plupart des gens le comprennent et en ont des notions.

En matière de savoir-vivre, sachez qu’au Sri Lanka quelques règles sont à respecter pour le bien de tous. La population Sri Lankaise est très pudique de nature, lors de votre voyage, une tenue décente est fort conseillée que ce soit en ville, à la plage ou bien sur des sites culturels ou religieux. Le naturisme est prohibé.

Pour vos vacances, il faut savoir que les lieux et monuments religieux se visitent toujours pieds et tête « nus », sans casquette, ni chapeau. Porter des chaussettes pour le confort ou tenir un parapluie pour se cacher des rayons du soleil sont autorisés. N’oubliez pas, on ne pose jamais devant une statue ou une peinture de Bouddha pour une photo, cet acte est considéré comme un manque de respect ! Donc, restez vigilant lors du séjour !

Le « salut traditionnel » sri-lankais est le suivant : joignez les mains sur la poitrine avec une légère flexion du torse, puis prononcez « Ayubowan », toujours accompagné d’un grand sourire.

Pour les Sri Lankais, la religion est un facteur  primordial de la vie, en effet  elle influence chaque étape au cours de leur vie quotidienne.

Il subsiste au Sri Lanka plusieurs communautés religieuses dont le bouddhisme qui se trouve être la religion dominante du pays et représente plus de 69% de la population. Il existe également, la religion des Tamouls, ses hindouistes constituent 15% de la population au Sri Lanka.

Et puis, vous avez les minorités religieuses qui rassemblent des musulmans dont principalement des pêcheurs et agriculteurs (7%), des chrétiens composés de catholiques et protestants (7%), des animistes et des parsis zoroastriens.

La base culinaire au Sri Lanka n’est autre que le curry !

Mais attention toujours maison, le curry. « Curry », est un terme qui regroupe en réalité un ensemble de plusieurs préparations, qui changent bien évidement selon les lieux, histoire de varier les plaisirs ! On en trouve vraiment pour tous les goûts, à la viande, au poisson et même végétarien. Tous les curry sont accompagnés du traditionnel «rice» (riz), compagnon de nombreux plats au Sri Lanka !

Côté poisson, on trouve de tout, poisson sabre, marlin, bonite, et seerfish (que l’on peut comparer au colin). Roots Travel, vous recommande, les grosses crevettes et crabes, souvent excellents.
Les viandes les plus consommées sont la volaille, le bœuf et le porc mais la qualité de la viande sera généralement en dessous de vos espérances.

Dernier point important à noter pour votre voyage : le Sri Lanka est une terre riche en fruits et légumes grâce à la fertilité de ses terres. Par la richesse de ses variétés et la qualité de ces derniers, Roots Travel vous conseille de tous les goûter, l’occasion de dépasser le dictat des «5 fruits et légumes par jour» !

Fêtes et événements
Il se passe toujours quelque chose au Sri Lanka ! Les principales fêtes se déroulent en été.
En plus des jours de repos, samedi et dimanche, le jour de la pleine lune, nommé Poya, est un autre jour férié observé partout. C’est la commémoration du Bouddha qui est né, a reçu l’Illumination et est mort le jour de la pleine lune de mai (Vesak). Les jours de poya, on ne sert pas d’alcool dans les hôtels.

27 janvier : Duruthu Perahera (fête de la moisson) à Kelaniya

3 novembre : Deepavali (Fête des lumières) au Sri Lanka

4 février : Fête de l’Indépendance

14 avril : Fête de Bak (Nouvel An) Tamoul

22 mai : Fête des Héros

30 juin : Jour libre

25 décembre : Noël

31 décembre : Jour libre

Au Sri Lanka, l’artisanat local est extrêmement riche. En effet, les masques en bois sculpté sont très prisés par les touristes. Ils jouent un rôle très important dans le théâtre et la danse traditionnelle.  Les multiples Batiks (étoffes), la maroquinerie feront également votre bonheur. L’artisanat Sri Lankais est d’une qualité acceptable mais il faut toujours le marchander, pas question de subir le « tarif touriste ». Vous pourrez aussi ramener des épices et de la poterie  comme des accessoires de cuisine, des cruches qui sont, à 75% issus de cette activité. Au cours du séjour, vous trouverez également bon nombre de bijoux, soit fantaisistes, soit sertis de pierres précieuses. Enfin, vous pourrez ramener le fameux panier coloré en feuilles de palmiers ou  un chapeau ou encore  coussins de chanvre sauvage.

Vous trouverez, pendant vos vacances les plus beaux articles dans les ateliers de villages et vous pourrez observer potiers, sculpteurs sur bois, tisserands en plein travail.