Pour votre voyage en République Dominicaine, posez vos valises et laissez-vous bercer par la douceur de vivre de cette île antillaise.

Comme beaucoup de paradis touristiques, il reste encore des îlots épargnés où nous vous proposons de séjourner pour découvrir l’île derrière la carte postale.

Roots Travel vous réserve d’autres surprises que les sublimes plages de sable fin…

Paradis touristique, la République Dominicaine fait figure de bout de terre isolé des malheurs du monde. Il y règne une atmosphère paisible et chaleureuse. Mais sa grande richesse c’est avant tout son site, ses superbes plages, sa végétation et son relief mouvementé.

La République Dominicaine se situe au cœur des Grandes Antilles, entre les îles de Cuba, à l’ouest, et de Puerto Rico, à l’est. Il s’agit du deuxième pays des Caraïbes par sa superficie qui s’étend sur 48 670 Km².

Le République Dominicaine est longue de 500 km et large de 300 km, la surface du pays se compose de 1500 km de côtes, dont 600 km de plages paradisiaques bordées de cocotiers, mais également des plaines agricoles et près de 80% de chaînes de montagnes, du Nord-Ouest au Sud-Est. Le Pico Duarte (3 175 m) est le point culminant du pays.

Plusieurs cours d’eau traversent le pays, les principaux fleuves sont le Yaque del Norte, Yuna, Yaque del Sur, Ozama et Soco, ainsi qu’un grand lac d’eau salée, le lac Enriquillo.

Située au milieu des Caraïbes, et dotée d’un climat tropical tempéré par les Alizés, la République Dominicaine a une température moyenne de 30°C le jour et 20°C la nuit. La saison des pluies est présente en mai-juin ainsi qu’en octobre-novembre. Le mois de mars est le plus aride.La meilleure période de l’année pour partir en voyage en République Dominicaine se situe entre décembre et fin avril.

Pour votre séjour en République Dominicaine, vous aurez besoin d’un passeport en cours de validité.

Ressortissant de l’Union Européenne, vous pouvez voyager ou résider en République Dominicaine pour une durée n’excédant pas 60 jours, moyennant l’acquisition d’une carte de tourisme. Cette carte peut vous être délivrée par le consulat dominicain, ainsi qu’à votre arrivée à l’aéroport sur présentation de votre passeport ou tout simplement au sein de notre agence de voyage Roots Travel (15 €).

Prévoir également 20 US dollars pour la taxe de retour exigée à l’aéroport.

Consommez uniquement de l’eau minérale en bouteille, facilement disponible. Toutefois, les conditions sanitaires de la République Dominicaine restent très honorables.

Le choix de médicaments disponibles sur place étant limité, prévoyez un stock de médicaments nécessaires et constituez vous une trousse de première urgence et de produits de base pour votre voyage. (Aspirine, Doliprane et Efferalgan contre les maux de tête, de la crème solaire pour les coups de soleil, des cachets contre le mal de mer, un peu de désinfectant et quelques pansements en cas de chute !)

Prenez des précautions pour éviter les piqûres de moustiques en vous couvrant la nuit. Utilisez également des lotions et de la crème anti-moustique.

Pour votre séjour en République Dominicaine, aucune vaccination n’est obligatoire. Mais, néanmoins, sont conseillées les vaccinations suivantes : diphtérie, tétanos, poliomyélite, typhoïde, tuberculose (BCG), hépatite A et hépatite B.

Pratique

Vol et décallage horaires :

  • 9 heures de vol
  • Décalage horaire: – 6h en été et – 5h en hiver

Indicatif

De la France vers la République Dominicaine : 00 1809 + n° du correspondant.
De la République Dominicaine vers la France : 011 33 + n° du correspondant sans le 0 initial.

Eléctricité

110 volt, fiche américaine plate, il faut donc emporter un adaptateur pour votre séjour en République Dominicaine.

A emporter

Roots Travel vous conseille d’emporter des vêtements légers, chaussures ouvertes, shorts, crème solaire et maillot de bain pour vos vacances en République Dominicaine. Ne pas oublier des vêtements chauds et des chaussures de marche pour quelconque activité, trekking, escapades en montagne ou autre visite. Un petit pull peut s’avérer très utile dans les restaurants où autres lieux fortement climatisés.

Un produit anti-moustique est vivement conseillé en République Dominicaine.

A noter : une tenue correcte est exigée pour visiter certains lieux cultes.

Monnaie : peso dominicain (DOP) dont le taux de change est très variable, le dollar américain est accepté pratiquement partout. 1 DOP = 0.02 €

Paiement en carte visa : Durant votre voyage en République Dominicaine, vous pourrez retirer avec vos cartes bleues internationales dans les banques, ainsi que dans les bureaux de changes. Dans la capitale, à Saint Domingue, vous trouverez aussi des guichets automatiques.

Pendant votre séjour, vous découvrirez que la République Dominicaine possède un patrimoine naturel exceptionnel, 20 % du territoire national sont des espaces protégés, abritant de nombreuses espèces d’oiseaux tel que le coticas, devenu l’emblème du pays, et également des reptiles.

En effet, vous pourrez visiter le parc national d’Enriquillo, la plus importante réserve de crocodiles au monde.
Les baleines de la péninsule de Samana sont une des curiosités du pays que vous vous presserez d’aller observer pendant votre séjour.

Concernant la flore, on dénombre plus de 8 000 espèces de plantes tropicales en République Dominicaine, dont l’exotique rose de Bayahibe, le symbole du pays, en voie d’extinction.

Avant d’être une destination de vacances, la République Dominicaine était nommée Quisqueya à l’époque où elle était occupée par des tribus de pêcheurs et d’agriculteurs. Leur répartition géographique est aujourd’hui pratiquement impossible à déterminer du fait que ces tribus étaient très mobiles avant l’arrivée des Européens. Très peu de preuves attestent encore de l’existence de ces tribus, toutefois, on peut citer quatre grandes ethnies : les lucayos, les ciguayos, les tainos et les caraïbes.

En 1492, l’île fût baptisée « Hispaniola » par Christophe Colomb après la découverte de celle-ci.

Suite à l’exploitation de la population locale  par les colons espagnols et à l’arrivée massive d’Africains, on constate une influence considérable sur la culture, la politique et la composition ethnique de la République Dominicaine.
D’ailleurs, la population actuelle est le résultat d’un métissage de peuples principalement en provenance d’Afrique et d’Europe. Selon les estimations officielles, il y aurait 73% de métis, 16% de blancs et 11% de noirs.

Aujourd’hui, la République Dominicaine est une des destinations de rêve pour passer ses vacances.

La République Dominicaine est un des pays à la plus forte croissance économique au monde. L’expansion était déjà lancée depuis le début des années 2000, autour de 8% de taux de croissance en 2011. La moyenne annuelle de ce taux de croissance est de plus de 5% par an, entre 1998 et 2008.

L’agriculture est un pilier avec les quatre produits d’exportation que sont le sucre, le café, le tabac et le cacao. C’est le premier pays producteur de cigarettes après le Honduras et Cuba, et 10ème producteur mondial de cacao. Le pays détient par ailleurs 80% du marché mondial de bananes bio. Partout dans le pays, il y a des petites industries qui se spécialisent dans la transformation des produits agricoles. Ils font entre autres, de la mélasse, le raffinage du sucre et la confection de cigarettes.

L’économie de la République Dominicaine est aussi dépendante du tourisme. En 2011, 4.3 millions de visiteurs étrangers sont venus dans le pays, près de 4.2 milliards de dollars ont été dépensés par ces derniers dans l’industrie du tourisme local.

L’économie du pays reste essentiellement basée sur le tourisme et l’agriculture. Les envois depuis l’étranger constituent également une source non négligeable de devises.

La République Dominicaine compte 10 056 181 habitants. La plupart des Dominicains sont issus d’un métissage entre Noirs africains et Espagnols.

La langue officielle est l’espagnol, cependant l’anglais et le français sont pratiqués selon les régions.
En matière de savoir-vivre, sachez qu’en République Dominicaine, la sphère famille compte énormément, c’est une valeur traditionnelle importante qui se transmet de génération en génération. Les Dominicain/es sont très charmeurs et vous souhaitent la bienvenue en vous glissant un petit mot doux « ¡ mi amor ! » suivi d’un baiser ou d’un sifflement, ne pas à prendre au premier degré.

Un autre petit conseil, la population locale porte une très grande attention à leur apparence, et surtout à leur tenue vestimentaire, parer-vous de vos plus beaux habits si vous êtes conviés à diner !

La base de la religion dominicaine est le catholicisme. Cependant, comme dans tous les extraits de sa culture, le dominicain ne peut pas échapper au syncrétisme qui le caractérise.

Ainsi, la « religion populaire » en République Dominicaine est formée par des composantes catholiques qui s’unissent aux éléments de l’héritage religieux indien et africain.
De plus, il existe des temples catholiques, adventistes, pentecôtistes, évangéliques et d’autres églises chrétiennes.

Mis à part les fruits et légumes des Caraïbes (yucca, ananas, haricots, etc.) et les produits de la mer (langoustes, crabes, poisson, etc.), la République Dominicaine dispose de nombreuses viandes (bœuf, poulet, porc et même de la chèvre).

Avec tous ces ingrédients, la cuisine dominicaine offre des plats relativement variés que vous aurez l’occasion de découvrir au fil de votre voyage : du plus frugal (il fait tout de même assez chaud !) au plus copieux. On trouve un pêle-mêle : les chicharones, les frituras et le pica pollo, ou alors les mondongos (tripes de bœuf), le ragoût de viandes et légumes (sancocho) et le chivo guisado (viande de chèvre marinée à l’origan).

La bandera dominicana est le plat national en République Dominicaine (riz blanc, accompagné de haricots rouges, de viande et de fritos verde qui sont des plantains frits).

En République Dominicaine, le culte de la Vierge a deux manifestations primordiales : celle de la Vierge de La Altagracia (fêtée le 21 janvier) qui est la patronne du pays et celle de la Vierge de Las Mercedes (24 septembre). Ces deux jours sont fériés et sont célébrés par de grandes processions à Higuey, où se trouve la basilique de La Altagracia à la Vega, avec la procession jusqu’au Santo Cerro.

Toutes ces expressions font parties de la culture dominicaine car elles expriment l’unicité qui la rend particulière. Sans oublier le Semaine Sainte (mars, avril) et le Festival de Merengue de Puerto Plata.

La République Dominicaine est devenue la destination rêvée pour les amateurs de cigares. La qualité des cigares dominicains est incroyable. Même si vous n’êtes pas un spécialiste, vous pourrez admirer les soins et le savoir-faire apportés à la fabrication de chaque cigare et même visiter un des musés consacrés au tabac.

D’autres matériaux sont travaillés en République Dominicaine comme le bois, le cuir, la pierre, l’ambre larimar (pierre local), le corail ou encore les feuilles de bananier. On retrouve également des masques et objets en bois, de la poterie et de la céramique, des peintures et des bijoux.
Le marchandage n’est pas une pratique courante dans le pays.

Get Updates & More

Thoughtful thoughts to your inbox