Info Pratique

La Grèce est située au sud-est de l’Europe, entre l’Albanie, la Macédoine et la Bulgarie au nord et la Turquie à l’est. Le pays de compose d’une partie continentale étendue sur 107 200 km² et de quelque 9800 îles et îlots répartis sur la mer Egée, totalisant 24 800 km².

Le pays est divisé en 51 départements et 13 régions dont 4 pour les îles : îles Ioniennes, Egée-Septentrionale, Egée-Méridionale et la Crète.

La Grèce est un pays très montagneux (80 % du territoire est recouvert par les montagnes) qui contraste fortement avec l’eau bleue de la mer Méditerranée.

La Grèce offrira aux voyageurs, le plaisir de profiter de paradis préservés, de parcs naturels et de paysages époustouflants.

Dans l’ensemble, la Grèce jouit d’un climat méditerranéen, qui varie cependant en fonction de l’altitude et de la latitude, avec des hivers doux et pluvieux et des étés très chauds et secs. Frais et parfois rude dans le nord, pluvieux à l’ouest, l’hiver est relativement sec et ensoleillé dans les îles de la mer Egée.

De la mi-décembre à la fin mars, la température moyenne se maintient entre 8° et 12°C. La neige est rare et le gel exceptionnel.

La région nord-est, plus particulièrement, la Macédoine, a un climat plus continental : froid en hiver. L’été, ensoleillé, sec et chaud s’étend de la mi-mai à la mi-septembre. La température diurne atteint couramment 30°C avec des pointes jusqu’à 36°C et 38°C, et même parfois davantage. En revanche, les nuits sont généralement fraîches, une chose que vous apprécierez beaucoup lors de votre voyage. Le printemps et l’automne, où le beau temps se mêle aux averses, avec des variations de température, sont des saisons assez courtes.

La Grèce fait partie de l’Union européenne, une simple carte d’identité suffit donc pour les ressortissants de l’Union Européenne. Pour les autres, un passeport valide et nécessaire pour voyager en Grèce.

Aucun vaccin en particulier n’est à prévoir pour un séjour en Grèce, mais toujours avoir, comme pour la plupart des pays méditerranéens des répulsifs pour se protéger des moustiques !

Vous trouverez tout le nécessaire pour vous soigner en Grèce. Cependant, rien ne vous empêche de vous constituer, pour votre séjour, une petite trousse de médicaments de première nécessité avec aspirine ou paracétamol, anti diarrhéique, crème solaire, sparadrap, lotion antiseptique pour les petites plaies…

Vol et décalage  horaire

Pour se rendre en Grèce : 3h15 en vol direct depuis Paris
Décalage horaire : + 1h par rapport à la France, lorsqu’il est 12h en France, il est 13h à Athènes.

Indicatif

Composez le 00 suivi du 30 et du numéro à dix chiffres de votre correspondant.

A emporter

L’été, une bonne crème solaire et, pour les enfants, un chapeau de protection contre le soleil, s’imposent !

Devise

La monnaie est l’euro, donc in n’est pas nécessaire de changer.

Paiement en carte

Le paiement par carte bancaire n’étant pas accepté par la plupart des commerçants, nous vous conseillons de passer par le distributeur de billets régulièrement.

Un cinquième du territoire grec est recouvert de forêt. Parmi les 200 espèces d’arbres présentent sur place, les principaux sont le pin, l’olivier, le peuplier argenté, le cyprès, le châtaignier et le sapin. 8 000 hectares représentent des forêts primaires, qu’on retrouve principalement dans les Rhodopes.

La Grèce est un des pays méditerranéens qui a le mieux conservé sa biodiversité. Plus de 6 000 végétaux sont recensés dont 4 050 espèces sauvages dont 800 sont protégées. On dénombre 900 espèces animales dont 200 protégées. Certaines sont endémiques et en voies de disparition (Phoque moine de Méditerranée, tortue Carette).  Les premières lois de protection se sont établies en 1932. Les premiers parcs nationaux ont fait leur apparition quelques années plus tard, en 1937. En 2009, la Grèce comptait 9 parcs nationaux et 10 réserves aquatiques. Enfin, 14 zones supplémentaires ont été protégées dans le cadre du plan européen « Natura 2000 ».

L’histoire de la Grèce date de plusieurs millénaires.

Déjà pendant l’Antiquité, l’hellénisme, le monde de langue et de culture grecque s’étendait bien au-delà des frontières actuelles du pays. La culture grecque a été un élément fondamental de la civilisation de l’Empire romain,  bien qu’il soit évident qu’une histoire aussi longue fut été, au cours des siècles, enrichie de l’apport de populations, de traditions et de cultures différentes.

Sans évoquer en détails toute l’histoire de la Grèce, nous relatons un aperçu de son passé prestigieux. La Grèce antique se décompose en plusieurs périodes, dont les principales sont : l’époque archaïque  (qui regroupe les différentes civilisations dont les Cyclades, minoenne et mycénienne),  l’époque classique (située entre le V et VIème siècle avant J.C)  et l’époque hellénistique (représentant la période qui suit la conquête d’une partie du monde méditerranéen et de l’Asie par Alexandre le Grand jusqu’à la domination romaine).

Berceau de la civilisation européenne, la Grèce a marqué l’héritage occidental ainsi que l’esprit des générations qui ont succédé sa période antique. Avec sa démocratie,  elle nous a laissé un modèle politique.
De nos jours, le pays possède un patrimoine diffus qui mérite qu’on s’y attarde, sans oublier ses philosophes, ses écoles, ses Dieux innombrables et ses héros légendaires.

L’économie grecque se caractérise par un secteur public important représentant 40 % du PIB.
La Grèce a connu une croissance rapide après son entrée dans l’Union Européenne suite à des mesures de stabilisation économique.  Grâce à l’abondance des fonds communautaires et à la tenue des jeux olympiques en 2004, le pays a généré une croissance au taux de 4 %, la plus forte en Europe à cette date.

Le secteur agricole fait vivre près de 20 % des actifs pour une production dont la valeur marchande varie entre 8 à 10 % du PIB.  L’économie doit une grande part de sa vitalité à l’agriculture, avec la transformation des produits agricoles ainsi qu’à l’industrie textile avec la culture du coton. Ainsi les principales productions sont le tabac (premier producteur européen), le coton, la betterave sucrière, mais aussi les fruits et légumes.

La Grèce reste importatrice nette de biens industriels, de produits alimentaires et de pétrole. Les exportations principales sont les biens manufacturés, les produits alimentaires, les dérivés d’hydrocarbures, le ciment, ainsi que les produits chimiques et pharmaceutiques.

Si la Grèce est en situation de crise depuis 2010, ce ne sont pas les touristes qui lui tourneront le dos, bien au contraire. Pour la première fois, un million de voyageurs Français s’est rendus en Grèce en 2011, ce qui n’arrive jamais, même pendant les années très glorieuses.

En 2012, la Grèce comptait 10 767 827 habitants, dont 3 754 000 vivants à Athènes.

La langue officielle est le grec moderne.  Ne vous inquiétez pas, si vous n’y connaissez rien, un bon nombre de la population et surtout les nouvelles générations parlent et comprennent l’anglais.
Attention également, leur alphabet est différent du nôtre !

En matière de savoir-vivre, sachez qu’en Grèce et dans d’autres pays, il est recommandé de se vêtir décemment lors des visites de lieux et sites religieux (églises, monastères). Et si vous oubliez ce détail, des vêtements vous seront proposé à l’entrée des monastères. Une petite piqure de rappel ne fait pas de mal !

N’oubliez pas que les signes de la tête pour dire « oui » et « non » sont inversés dans le sud de l’Europe ! Donc pour dire non, il faut hocher la tête de haut en bas et pour dire oui, on incline la tête sur le côté.

En ce qui concerne les sujets tabous, voici un thème particulier qu’il n’est pas très sain d’exhiber : l’homosexualité.

De plus, il faut noter que les Grecques dinent tardivement aux alentours de 22h00.

98 % des grecs sont orthodoxes. Puis suivent dans l’ordre les catholiques, protestants et musulmans.

Avec plus de vingt-cinq siècles d’histoire, la Grèce peut être fière de sa gastronomie. Sa cuisine est l’une des plus anciennes au monde, il faut savoir qu’elle a été très influencée par la cuisine turque.

Mais elle reste la cuisine méditerranéenne par excellence, à base d’huile d’olive (beaucoup d’huile d’olive, mais souvent d’excellente qualité), de légumes frais, de viandes (porc, agneaux, et bœuf)  et poissons grillés en tous genres.
En Grèce, la cuisine est, en soit, plutôt saine et équilibrée.

Quelques exemples de plats :

  • Mélitzanès papoutsakia : aubergine farcies à la viande et gratinées
  • Souvlaki : le plus souvent sous la forme d’une grande brochette de porc ou de bœuf.
  • Briam : une sorte de ratatouille avec pommes de terre, courgettes, poivrons et tomates.
  • Tzatziki : concombres et ails pilés avec de l’huile d’olive et une touche de menthe
  • Moussaka (l’un des plats les plus célèbres) : viande hachée disposée en couche avec des aubergines, le tout recouvert d’une béchamel.

Avec ou sans pommes de terres, le tout cuit au four.

Côté sucré, la Grèce a hérité de l’Orient avec ses baklavas !
On trouve aussi des gâteaux de semoules grecs, du riz au lait saupoudré de cannelle (connues sous le nom de rizogal), et la bougatsa sorte de pita fourré à la crème vanillée. Vraiment délicieux !

La Grèce célèbre les principales fêtes liées au calendrier grégorien :

  • Février-mars : Carnaval, célébré trois semaines avant le début du Carême
  • 25 mars : Fête de l’Indépendance
  • Mars-avril : Pâques orthodoxe
  • 23 avril : Saint Georges, le patron du pays
  • 15 août : Fête de la Vierge Marie
  • 28 octobre : Fête nationale

Vous  pourrez ramener de nombreux souvenirs artisanaux de la Grèce. Les boutiques des musées et les bijoutiers proposent de nombreuses reproductions de bijoux anciens. Laissez-vous également séduire par les multiples poteries et céramiques ou encore par les sacs tissés à la main. Si vous souhaitez plutôt emporter des spécialités culinaires, n’hésitez pas à faire des provisions d’huile d’olive et d’ouzo (boisson alcoolisée anisée).