Les personnes non vaccinées ou ayant un schéma vaccinal incomplet doivent justifier d’un motif impérieux afin d’être autorisées à quitter le territoire français pour se rendre aux Etats-Unis. Pour plus d’information, cliquer ici.

Conditions d’entrée sur le territoire :

Depuis le 8 novembre 2021, les voyageurs de 18 ans et plus à destination des États-Unis par voie aérienne doivent obligatoirement présenter une preuve de vaccination complète pour être autorisés à embarquer, sauf s’ils sont de nationalité américaine, résidents légaux permanents ou immigrants et quelques autres exceptions très limitées. 

Les transits par le territoire américain sont également concernés par cette obligation vaccinale.

En outre, la présentation d’un test virologique négatif au Covid-19 (PCR ou antigénique) réalisé pas plus de 1 jour avant le voyage est obligatoire pour tous les voyageurs à compter du 6 décembre 2021, quelle que soit leur nationalité et leur statut vaccinal.

Par ailleurs, tous les voyageurs devront remplir, avant de voyager, une attestation relative à leur statut vaccinal et à l’obligation de test.

Les enfants de moins de 18 ans sont exemptés de cette obligation de vaccination mais doivent néanmoins présenter, comme les adultes, un test virologique négatif au Covid-19 (PCR ou antigénique) réalisé pas plus de 1 jour avant le voyage s’ils sont âgés de 2 ans et plus.

 

Pays classé : Orange

Depuis le 9 juin 2021, dans le cadre de la stratégie de réouverture des frontières françaises et du décret du 1er juin 2021 modifié, une classification des pays/territoires est définie et régulièrement actualisée par le gouvernement en fonction de la situation sanitaire.

 

 

Uniquement s’ils sont vaccinés, les voyageurs à destination de ces pays orange n’ont pas besoin de motif impérieux pour se rendre sur place, et ne sont pas soumis à un auto-isolement à leur retour en France (voir ci-dessous le tableau récapitulatif des formalités et restrictions).

Cosmopolite, frénétique, chic, électrique, magique, tolérante… tels sont les adjectifs qui se bousculent pour décrire New York : 2 petits mots qui parlent d’eux-mêmes.  

Trop petite pour être un pays et trop grande pour être une simple ville. Jadis, un voyage à New York se résumait par une simple visite en plein cœur de Manhattan. Afin de vous immerger dans cette ville bouillonnante et vous y sentir comme à la maison, chez Roots Travel nous avons choisi de vous faire séjourner en plein cœur des pulsations de la ville et de ses quartiers appréciés dans des suites d’hôtels avec kitchenette ou appartements entièrement meublés et typiquement new-yorkais offrant intimité et confort. 

Sur des séjours construits sur 4 jours, une ou deux semaines, Roots Travel optimise vos étapes à New York  dans un équilibre de découverte en liberté et d’une logistique soignée. Modifiables et modulables sur mesure, chaque étape peut-être adaptée en fonction de vos envies et attentes. Des prestations en supplément, appartements et lofts en catégorie supérieure ou excursions peuvent être ajoutées. 

Nos services :

  • La demande d’un devis, d’une tarification de vol et de séjour, l’envoi d’une brochure sont gratuits.
  • Pour tout renseignement concernant la préparation de votre séjour, contactez nous : 

            Par téléphone – 01 42 74 07 07

            Par e-mail – info@rootstravel.com

  • Nous sommes à votre entière disposition pour répondre à vos questions et vous conseiller.
  • Une équipe de spécialistes passionnés à votre écoute vous propose des itinéraires personnalisés suivant vos envies. Choix et durée pour chacune de vos étapes et choix de vos hébergements à la carte.
  • Des forfaits modulables si vous désirez effectuer un changement de prestations en amont de votre départ. 

Notre équipe à Paris :

Des spécialistes vous conseillent sur des hébergements de qualité afin d’établir chaque étape de votre séjour en toute sérénité. Une garantie de suivi jusqu’à la finalisation de votre voyage grâce à notre équipe de passionnés.

Se renseigner:  info@rootstravel.com

Nos offres de séjours en  forfait 

Le forfait comprend l’essentiel des prestations en base chambre double avec le vol international A/R , les transferts aéroports , la location de voiture avec chauffeur guide , des lofts et appartements insolites sur Brooklyn et Downtown Manhattan et les expériences et activités à chaque étape . 

Voyage sur mesure

L’itinéraire est modulable et modifiable sur mesure en fonction de vos envies , du nombre de nuits passé par étape, du choix des hébergements, activités et expériences demandées en supplément . Spécialiste du voyage à New York depuis plus de 15 ans, Roots Travel propose des séjours sur mesure pour chaque demande. L’organisation d’un séjour sur mesure n’engendre pas de frais supplémentaires. Nos clients sont également libres d’établir leur propre itinéraire.

Nos vols :

Nous vous offrons la possibilité de voyager avec des compagnies aériennes régulières internationales, en vol direct . 

Nos partenaires sur la destination :

  • AirFrance

Comment réserver

Réservation et paiement en ligne d’un voyage en forfait

       1.Sélectionner une offre en forfait avec vos dates de séjours et le nombre de passagers

  1. Voir l’aperçu de l’offre et le détail du forfait en téléchargeant la brochure du forfait
  2. Continuer votre réservation  jusqu’au  paiement et acquiescer les conditions de ventes. 
  3. Recevoir la confirmation du paiement et les documents de voyages ( facture et voucher )
  4. Dès votre arrivée dans la destination vous serez pris en charge par nos correspondants. 

Modifier le forfait sur mesure . 

Tout séjour en forfaits est modifiable et modulable sur mesure sur simple demande écrite .

Vous pouvez ajouter ou supprimer une étape, ajouter des prestations hôtelières  activités ou excursions , une autre catégorie de véhicule ou demander un hébergement spécifique d’une catégorie charme ou supérieure. 

Elle s’étend sur 1 214 km2 mais 425 km2 sont en fait de l’eau. En effet, New York est une ville composée d’îles : la principale est celle de Manhattan. Governors Island, Liberty Island et Ellis Island sont de petites îles au sud de Manhattan, haut-lieux touristiques. Staten Island est l’île la plus au sud de New York. Les arrondissements de Brooklyn et Queens occupent la partie occidentale de Long Island alors que le Bronx se trouve sur le continent au sud d’une presqu’île. Les ponts, les tunnels et les ferrys sont donc omniprésents pour relier les différents quartiers.

 

Des hivers très froids: les températures sont glaciales ne dépassant pas les 7°C. Des étés très chauds: les températures grimpent souvent autour de 30°C avec régulièrement des épisodes de canicule.

Certaines dispositions doivent être prises pour l’organisation optimale de vos vacances à New York.

Il faut savoir que le visa n’est pas obligatoire pour un séjour de moins de 90 jours, en revanche obligation d’obtenir une autorisation ESTA et s’obtient auprès du consulat. Vous devez être entièrement vaccinés et présenter les documents suivants pour pouvoir vous rendre aux États-Unis : preuve de vaccination complète, résultat négatif à un test COVID, un ESTA valide ou visa américain

Si vous avez un passeport français valide, vous n’avez pas besoin de visa sauf si vous avez un lien avec certains pays : Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie ou Yémen : voyage après février 2011 ou double nationalité.

En revanche, vous devez solliciter une autorisation électronique de voyage (Esta) avant le départ.

En général, la décision est prise dans les 72 heures (trois jours) qui suivent votre demande. 

Si vous avez besoin d’un ESTA USA en urgence, sélectionnez l’option « Délivrance en urgence » dans le formulaire de demande. Dans ce cas, l’ESTA USA est attribué dans un délai d’une heure en moyenne.

La délivrance de cette autorisation coûte 14 $.

L’autorisation de voyage est valable 2 ans et permet de se rendre aux États-Unis plusieurs fois sans avoir besoin d’une nouvelle autorisation. Si votre passeport expire avant ce délai, l’autorisation n’est valable que jusqu’à sa date d’expiration.

Conformément à la loi américaine, la validité du passeport d’un ressortissant étranger doit couvrir une période de six mois au-delà de la date prévue pour son départ des Etats-Unis.

 

Adresses utiles

En France 

  • Ambassade des Etats-Unis, section consulaire : 2, av. Gabriel, 75008 Paris. Site : fr.usembassy.gov/   Tél : 01 43 12 22 22
  • Office de tourisme des USA : office-tourisme-usa.com (fermé au public mais renseignement sur le site internet et par téléphone).
    Tél : 0899 70 24 70 
  • NYC & Company : Bureau de tourisme privé (fermé au public), mais infos en ligne sur leur site.   Site : nycgo.com/

 

A New York

  • Consulat général de France : 934 5th Ave, New York, NY 10021, États-Unis
  • Tél : +1 212-606-3600

La sécurité sanitaire est excellente aux Etats-Unis, mais elle coûte les yeux de la tête même pour les Américains. Vous devez savoir que le prix des consultations médicales aux Etats-Unis est excessif, 100 à 150 dollars ou même beaucoup plus, pour un médecin généraliste ou un spécialiste. Mais si vous êtes malade, il ne faut pas hésiter : mieux vaut voir un médecin et être rapidement sur pied plutôt que de gâcher toutes vos vacances !

Vous devez aussi savoir que les tarifs des soins dans les hôpitaux montent très vite et très haut. On peut facilement atteindre les 1000 dollars pour presque rien ! Pour éviter d’avoir une très mauvaise surprise en cas de gros problème de santé, pensez à prendre une assurance santé avant votre départ.

Vol et décalage horaire

  • 7h de vol au départ de Paris
  •  Il y a un décalage horaire de 6 heures entre Paris et New York

Indicatif

  • France vers New York : 00 + 1 + indicatif régional à 3 chiffres + numéro du correspondant.
  • Des États-Unis vers la France : 011 + 33 + numéro du correspondant à 9 chiffres (sans le 0 initial).

Tous les numéros de téléphone commençant par 1-800, 1-888, 1-877, 1-866 ou 1-855 sont gratuits depuis les USA et le Canada (mais pas depuis votre téléphone mobile, attention).

Évitez absolument de téléphoner depuis les hôtels, qui pratiquent presque toujours des tarifs rédhibitoires.

 

Permis de conduire

Le permis de conduire français est valable 3 mois aux États-Unis (sauf en Floride, où il n’est pas reconnu). Le permis international est valide dans tous les États un an. Il est aussi conseillé de faire appel à un avocat qualifié en droit routier pour en savoir plus.

Electricité

Aux États-Unis, la tension électrique standard est de 110 à 120 volts avec deux lames plates.

Si vous venez aux États-Unis, vous devriez vérifier les appareils électriques que vous souhaitez apporter avec vous. Nous vous conseillons d’apporter un adaptateur si vous voulez recharger la batterie de vos appareils numériques ainsi qu’une multiprise.

Accès internet et téléphone

L’accès au wifi est disponible dans tout NYC, notamment dans un grand nombre d’hôtels, de cafés, de parcs et de bibliothèques. Dans certains lieux, l’accès au wifi est payant. 

À emporter

En été/printemps, une envie de tongs et de shorts pourrait subitement vous venir, mais les tongs ne sont pas les chaussures les plus confortables pour une journée de visite en ville. De plus, certains restaurants ne vous laisseront pas entrer si vous portez un short. Enfin, la climatisation est parfois si forte que vous aurez besoin d’une veste. En automne, vous pourriez avoir besoin d’un manteau chaud ou d’un sweat pour les journées plus fraîches et le soir, mais il peut encore y avoir des journées assez chaudes pendant cette période.. Des vêtements chauds avec une doudoune bien chaude si vous partez en hiver.

Prenez des vêtements pour la pluie et glissez un petit parapluie dans votre valise.

Placez 2 t-shirts, 2 paires de chaussettes et des sous-vêtements dans votre bagage à main. Si jamais votre valise venait à se perdre en route, vous aurez de quoi tenir quelques jours, le temps qu’on retrouve votre valise. Cela m’est déjà arrivé une fois et, depuis, je prévois de quoi tenir au cas où !

L’unité monétaire de New York est le Dollar des Etats-Unis (c’est la monnaie des États-Unis). Son code est USD et son symbole est $.

Aujourd’hui, le taux de change est de : 1€ (EUR) = 1.1344$ (USD) ou, à l’inverse, 100$ (USD) = 88.1523€ (EUR).

New York n’est pas une ville bon marché… À moins de se serrer la ceinture en permanence, tout y est plus cher que chez nous (tout dépend du taux de change, bien sûr).

Les prix affichés un peu partout s’entendent SANS LA TAXE, qui est de dans l’hôtellerie de 14,75 % et de 8,875 % dans les autres secteurs (restauration, commerces…). Sans oublier la règle du pourboire au resto (tip ou gratuity, minimum 15 %).

New York, ses buildings qui côtoient les cieux, ses rues bondées, ses habitants pressés… Besoin de souffler ? Si on cherche un peu, il est tout à fait possible de s’éloigner de la frénésie new-yorkaise pour se mettre au vert. Entre parcs et plages, voici nos lieux favoris pour ralentir la cadence lors d’un city-break dans la « Big Apple ».

Forcément, on ne peut pas vous parler des parcs new-yorkais sans évoquer le plus légendaire d’entre eux. Central Park. Les 340 hectares qu’offre cet immense rectangle de verdure en plein milieu de Manhattan se composent de plusieurs lacs artificiels, de pelouses pour s’adonner aux sports et jeux de plein air, de chemins piétonniers, de pistes cyclables pour vélos et rollers, de deux patinoires en hiver, mais aussi d’une zone de protection de la vie sauvage (on y voit des lapins, des marmottes, des écureuils, des ratons laveurs, des tortues). Enfin, le parc est considéré comme un « sanctuaire » pour 270 espèces d’oiseaux. Il est d’ailleurs situé sur la route atlantique des oiseaux migrateurs, qui y font régulièrement escale

Mais pas que ! D’autres parcs sont à découvrir dans New York, comme Riverside Park et  la High Line dans Manhattan, à Brooklyn Prospect Park, dans le Bronx Pelham Bay park, dans le Queens le Forest Park. le High Rock Park situé à Staten Island. 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, New York possède une multitude de plages : Rockaway Beach dans le Queens et Coney Island à Brooklyn (avec sa célèbre fête foraine), Nous vous conseillons les plages de Long Beach, à Long Island, très agréable et idéale pour faire du surf – comptez environ 15 $ pour y avoir accès – et celles de Sandy Hook, dans le New Jersey, un ensemble de trois plages où dunes et grandes étendues de sable se mêlent sur plus de 11 km (pas de restaurants ni de bars !)

À l’origine, les Indiens occupent la place des Lenape, une tribu de langue algonquienne. L’endroit s’appelait « Mannahatta » ou « l’île aux Collines ». Si Christophe Colomb découvre officiellement l’Amérique en 1492, la tranquillité des peuples algonquiens ne sera pas troublée pendant encore un siècle.

Quelques décennies après Colomb, en 1524, François Ier missionne le Florentin Verrazano pour explorer les côtes, dans le but de trouver un passage vers l’ouest. Il ne manque pas de recenser depuis le pont de son bateau la baie de New York qu’il baptise « Nouvelle Angoulême ».

Le 11 septembre 2001 précipite une récession déjà en embuscade. Tout juste élu, Michael Bloomberg entreprend une reconstruction économique laborieuse qui, malgré le dynamisme de la Grosse Pomme, est assez rapidement entravée par la crise des subprimes en 2008. Comme en 1929, New York se fait l’épicentre d’un séisme qui met à mal l’équilibre financier mondial.

Seulement 10 ans après le 11 Septembre, New York retrouve toute sa vitalité et son énergie créatrice.

Pour vous déplacer rapidement dans New York, rien de tel que les transports en commun, bus et surtout métro ! Pour pouvoir les utiliser librement, sans avoir à acheter en permanence des billets à l’unité, Roots Travel vous conseille d’acheter la carte appelée « Unlimited Ride MetroCard », équivalent du pass Navigo à Paris.

La carte Unlimited Ride MetroCard est valable 7 jours. Pour ce tarif, vous pourrez prendre les bus et les métros de New York de façon totalement illimitée. Pas besoin d’acheter des tickets à l’unité. 

NB : La MetroCard ne peut pas s’acheter à l’avance. Vous devrez donc l’acheter à New York, dans une station de métro.

8.6 millions d’habitants (l’équivalent de Londres), dont 1.7 millions à Manhattan, Près de 40 % des habitants sont nés à l’étranger.

Toutes les cuisines du monde sont représentées à New York, mais seuls quelques plats sont étroitement liés à la ville.

La Manhattan clam chowder – soupe des palourdes préparée avec des tomates et non avec de la crème – remporte un vif succès depuis son lancement sur les plages de Coney en 1880.

Le New York strip steak, servi dans tous les grills de la ville, est pris dans l’aloyau, la partie la plus tendre du bœuf. La cuisine italienne a souvent été assaisonnée à la sauce new-yorkaise.

Le riche et crémeux New York cheesecake est préparé avec du cream cheese (fromage frais) plutôt qu’avec de la ricotta.

Quant à la vraie pizza new-yorkaise, les puristes insistent pour qu’elle cuise dans un four à charbon, comme le faisaient les premiers immigrés italiens.

Une spécialité que je pense nouvelle depuis que les américains ont pris conscience de leurs malnutritions : les salad-bar, selfs où l’on se sert de tout en matière végétale (salade tomate carottes avocats choux etc) le prix total était calculé au poids!

Lors de notre visite je fus étonné par le nombre de “starbucks coffee” beaucoup plus nombreux que le fast foods ils sont partout dans les rues de Manhattan, parfois démesurés! Les spécialités affichées étant les mêmes qu’en Europe. 

Le Hamburger

Il n’a pas là-bas la détestable image qu’il a chez nous, même si les chaînes de fast-food proposent des viandes vraiment bas de gamme. Toutefois, pour le plaisir des papilles, on trouve de vrais restos de burgers qui servent des viandes fraîches, juicy, tendres et moelleuses, prises entre deux tranches de bon pain. Non, le vrai hamburger n’est pas forcément mauvais ! Essayez au moins une fois, vous serez agréablement surpris.

Le Delicatessen

Une institution new-yorkaise à laquelle il faut absolument goûter. À ne pas confondre avec les delis qui désignent les épiceries rencontrées à tous les coins de rue. C’est la cuisine juive traditionnelle d’Europe centrale, avec ses multiples nuances suivant le pays d’origine (polonaise, ukrainienne, roumaine, etc.).

La grande diaspora juive est à l’origine de quelques-unes des spécialités new-yorkaises : sandwichs au corned-beef et au boeuf fumé épicé (pastrami), cornichons doux (pickles), soupe aux boulettes de pain azyme (matzo ball soup), hareng crêpes fourrées (blintzes) et bagels aux fromage frais et au saumon fumé. Le bagel jadis synonyme de New York s’est répandu dans tout le pays, mais le vrai bagel new-yorkais est unique. Cet anneau de pâte est façonné à la main, puis plongé rapidement dans de l’eau bouillante avant d’être cuit au four, d’où sa texture particulière, à la fois ferme et moelleuse. Le bialy, autre spécialité new-yorkaise, lui ressemble. C’est un petit pain plat et mou recouvert de farine et garni au centre d’oignons grillés. Les boulangeries casher de Lower East Side font les meilleur bagel de bialys

Vendeurs ambulants

La vente de nourriture dans la rue (street food) est un atout dans une ville où tout va vite. Les hots dogs et les bretzels géants sont des classiques new-yorkais, certains vendeurs ont des spécialités délicieuses : falafels, soupes, barbecue, chili con carne texan; toutes prêtes à manger sur le pouce. En hiver, des vendeurs proposent des châtaignes grillées dans toute la ville.

Soul Food

Harlem abrite la plus grande communauté afro-américaine d’Amérique. C’est là qu’il faut venir goûter la nourriture traditionnelle des Noirs du Sud: poulet frit, côtes de porc, feuilles de chou, ignames, biscuits feuilletés ou pain au maïs. Le célèbre poulet frit-gaufres aurait été créé à Harlem spécialement pour que les musiciens quittent les clubs de jazz à l’aube.

Une démocratie laïque mais une société très religieuse. La ville s’est construite par la diversité et l’immigration, elle n’a jamais été une « nouvelle Jérusalem » et si la religion y est encore prégnante, elle est toujours restée secondaire : New York est d’abord la ville du rêve économique américain. 

Aucune dénomination religieuse n’y est vraiment prédominante dans cette ville multiconfessionnelle. New York, un refuge pour toutes les religions du monde. A New York, la tolérance religieuse est d’abord le fait de l’immigration et de l’influence néerlandaise, on l’a dit. Le protestantisme et toutes ses dénominations est historiquement prédominant mais la ville a toujours assumé sa diversité religieuse.

New York reste aujourd’hui l’un des principaux foyers culturels de la planète. La culture new-yorkaise est cosmopolite et plurielle : élitiste dans ses opéras et ses théâtres avant-gardistes, la création artistique est également populaire avec les comédies musicales de Broadway ou tout simplement dans la rue.

Wall Street, célèbre place financière new-yorkaise, fut le théâtre d’événements marquants de l’histoire américaine. Le plus célèbre est le funeste « Jeudi noir », qui plongea New York dans une période de récession en 1929. 

Le baseball fait partie intégrante de la culture new-yorkaise. la célèbre casquette NY et le maillot de leur équipe favorite, les Yankees. Vous pourrez, si vous le souhaitez, profiter de votre séjour à New York pour vous initier à ce sport hautement réputé et suivi par les Américains. 

New York est un berceau de la culture en tous genres. Qui ne connaît pas les séries télévisées « Friends » et « Sex and the city » ou bien les films « King-Kong » et   « SOS Fantômes » ? Tous ont été tournés dans les rues de cette magnifique et grande ville. Le cinéma fait donc véritablement partie de la culture new yorkaise !

Get Updates & More

Thoughtful thoughts to your inbox